Présentation

  • : Bibliothèque de Saint Savournin
  • Bibliothèque de Saint Savournin
  • : Pour tout savoir sur ce qui se passe à la bibliothèque de Saint Savournin (13)
  • Contact

La bibliothèque est un lieu public. Pendant les heures d'ouverture, vous pouvez y venir sans être inscrit si vous n'empruntez pas de documents.  Les animations et expositions sont ouvertes à tous sans restriction. Invitez vos amis !

Rechercher Sur Le Blog

S'inscrire à la bibliothèque, c'est gratuit pour tout le monde !

13 avril 2015 1 13 /04 /avril /2015 08:50

Les coups de coeur de Catherine

 

La Légende de Loosewood Island de Alexi Zentner

Cordelia de la famille Kings, habitant l'île de Loosewood depuis des siècles, reprend le flambeau et les rênes de l'entreprise. Les ennuis ne tardent pas à pleuvoir : déjà farouchement en lutte avec ses deux soeurs, elle se retrouve aux prises avec des trafiquants de drogue qui transitent dans les eaux de l'île.

Cette histoire de homardiers entre USA et Canada transcende la tradition où seuls les garçons sont pêcheurs. Mythologie familiale , malédiction, drames familiaux, trafics et même un tableau légué par l'ancêtre fondateur qui va être une métaphore de ce qui arrive à cette famille.

 

L'Héritière de Hanne-Vibeke Holst

Charlotte, mariée et mère de famille, vient de démissionner de son poste de direction d'une ONG pour suivre son mari en Ouganda. A l'approche du départ, un coup de téléphone vient bouleverser le programme : le Premier ministre social-démocrate lui propose le poste de ministre de l'Environnement, une opportunité qu'elle ne peut refuser.

Ce roman aurait inspiré Borgen, la série TV dont nous vous avions déjà parlé. Le livre est très agréable à lire même s'il est moins profond que la série. Les deux autres tomes de la trilogie seront publiés en français en 2015 et 2016.

 

Les coups de coeur de Béatrice

 

Le Livre du roi de Arnaldur Indridason

En 1955, à Copenhague un étudiant en histoire se lie d'amitié avec un professeur spécialisé dans les sagas islandaises. Il découvre grâce au vieux professeur que l'une de ces sagas, Le livre du roi, a été volée pendant la Seconde Guerre mondiale par les nazis. Ensemble, ils traversent l'Europe à la recherche du manuscrit convoité.

Les lecteurs connaissent l'auteur islandais Arnaldur Indridason pour ses romans policiers où navigue l'inspecteur Erlendur. Le Livre du Roi n'est pas un polar mais une sorte de quête à la Indiana Jones, autour d'un livre fondateur du Danemark (la Scandinavie a une mythologie très forte qui s'exprime autour de sagas). Béatrice préfère toutefois les policiers à ce livre trop "aventure" à son goût et qui narre un voyage rocambolesque à travers toute l'Europe du Nord.

 

La Poursuite du bonheur de Douglas Kennedy

Le jour de l'enterrement de sa mère, à New York, Kate Malone fait une rencontre qui, au fur et à mesure de ses découvertes, va bouleverser sa vie... Deux époques sont mises en parallèle (les années 40-50 et aujourd'hui) dans ce roman qui dresse ainsi un portrait de l'Amérique d'après-guerre, avec ses contradictions et ses zones d'ombre (la prospérité retrouvée suivie du maccarthysme...).

Les premières pages avaient un côté agaçant, larmoyant et plaintif. Mais le retour aux années d'après-guerre relance l'histoire et rend le livre très intéressant. Malheureusement, le bonheur restera difficilement accessible magré de nombreuses et vaines tentatives de poursuites.

 

Les coups de coeur de Véronique

 

Promenons-nous dans les bois de Bill Bryson

Rentré aux Etats-Unis au milieu des années 1990 après avoir longtemps vécu en Angleterre, le journaliste a déjà raconté ses péripéties dans American rigolos. Il a décidé de redécouvrir son pays à travers un retour à la nature qu'il livre ici en parcourant l'Appalachian Trail, un sentier qui serpente à travers les montagnes sur 3.500 kilomètres, du Maine à la Géorgie.

Un récit de voyage drôlatique et parallèlement sociologiquement très interessant sur le rapport des américains à la nature et à l'écologie. Bill Bryson et son compagnon de randonnée ont des airs de personnages de BD lancés dans une vraie galère, mais on reste aussi admiratif devant leur courage physique et mental.

 

Academy Street de Mary Costello

Domaine familial d'Easterfield, années 1940. Tess, une petite Irlandaise de 7 ans, perd sa mère, qui meurt de la tuberculose. Après quelques années passées à Dublin pour ses études d'infirmière, la jeune femme rejoint sa soeur Claire à New York, pour y tenter sa chance. Là-bas, tiraillée entre sa terre natale et son pays d'adoption, elle découvre l'amour, le délaissement et la maternité.

Le roman est court pour raconter toute une vie, mais l'écriture est belle, précise, sans pathos pour cette héroïne qui n'a rien d'une héroïne. On pense à Un coeur simple de Flaubert. Et Tess reste dans nos mémoires...

 

Petit traité des privilèges de l'homme mûr et autres réflexions nocturnes de Flemming Jensen

L'obligation de se lever la nuit pour des besoins physiologiques est l'occasion de donner libre cours à ses pensées sans être dérangé. C'est ce que pense le narrateur qui profite de ces moments nocturnes pour philosopher en paix sur des sujets comme l'existence de Dieu ou la guerre en Irak.

Petite série de chroniques, cet opuscule ne fait pas rire et réfléchir que les hommes d'âge mûr... Mûr ou pas, homme ou femme, vous pouvez suivre avec plaisir Jensen dans ses dérives nocturnes. Nous avions déjà fait un coup de coeur pour son roman Le Blues du braqueur de banque.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires