Présentation

  • : Bibliothèque de Saint Savournin
  • Bibliothèque de Saint Savournin
  • : Pour tout savoir sur ce qui se passe à la bibliothèque de Saint Savournin (13)
  • Contact

La bibliothèque est un lieu public. Pendant les heures d'ouverture, vous pouvez y venir sans être inscrit si vous n'empruntez pas de documents.  Les animations et expositions sont ouvertes à tous sans restriction. Invitez vos amis !

Rechercher Sur Le Blog

S'inscrire à la bibliothèque, c'est gratuit pour tout le monde !

29 août 2017 2 29 /08 /août /2017 13:08

La louve de Paul-Henry Bizon

 

Bienvenue à Montfort-sur-Sèvre. Ce petit bourg de l'ouest de la France ressemble au décor figé d'une boule à neige. Un microcosme vivant au rythme de vieilles habitudes où Camille Vollot exerce le métier de boucher auprès de son frère Romain qui a repris les rênes de l'entreprise familiale. Pourtant, un matin d'avril, sans que rien ne puisse le laisser présager, le premier drame d'une longue série va ébranler ces confins paisibles de la Vendée et bouleverser la vie de Camille Vollot jusqu'à l'emporter dans un combat idéaliste contre son frère aîné. Comme dans les textes fondateurs, l'affrontement de deux frères marque la fin d'une époque. Dans nos campagnes, c'est tout un système de production agricole et de surexploitation du sol qui s'écroule, contesté par les nouvelles méthodes d'avant-garde comme l'agroforesterie et la permaculture prônées par les paysans de La Louve. A Paris, c'est l'avènement d'une nouvelle gastronomie et la ruée vers des produits à la mode, sains et authentiques - à n'importe quel prix. Des temps de changement qui suscitent autant de conflits que d'espoirs fous et ouvrent des brèches béantes à l'avidité d'imposteurs comme Raoul Sarkis qui ne demandent qu'à se servir.

Un premier roman programmé pour la rentrée littéraire 2017 - il sort le 31 août en librairie - ce n'est pas toujours une situation facile. Mais La Louve se lit agréablement et traite de problèmes très contemporains autour de l'écologie et de la finance. On lui reprochera juste une vision un peu manichéenne de ce monde. Mais on ne va pas bouder un excès d'optimisme !

Partager cet article

Repost 0

commentaires