Présentation

  • : Bibliothèque de Saint Savournin
  • Bibliothèque de Saint Savournin
  • : Pour tout savoir sur ce qui se passe à la bibliothèque de Saint Savournin (13)
  • Contact

La bibliothèque est un lieu public. Pendant les heures d'ouverture, vous pouvez y venir sans être inscrit si vous n'empruntez pas de documents.  Les animations et expositions sont ouvertes à tous sans restriction. Invitez vos amis !

Rechercher Sur Le Blog

S'inscrire à la bibliothèque, c'est gratuit pour tout le monde !

11 octobre 2012 4 11 /10 /octobre /2012 08:27

Les coups de coeur de Françoise F.

 

Le Problème Spinoza de Irvin Yalom

Amsterdam, 1656. Spinoza s'apprête à révolutionner le monde et à en payer le prix. 1940, Rosenberg, un officiel nazi, confisque les archives du musée Spinoza et note dans son rapport qu'il s'agit de l'examen du problème Spinoza. Entre histoire et fiction, I. Yalom imagine dans ce livre le monde intérieur et la quête de vérité de deux hommes que tout sépare.

D'Irvin Yalom, auteur juif américain et psychanalyste, Françoise a tout lu et tout aimé. Mais "Le problème Spinoza" est pour elle le titre à la fois le plus passionnant et le plus accessible ; aucun pré-requis en psycho ou en philo n'est nécessaire et en même temps, le livre interessera aussi ceux qui en sont déjà férus. Nombre de problèmes sont abordés, notamment la religion, avec toujours beaucoup d'humanité.

 

Le Terroriste noir de Tierno Monenembo

Vous trouverez le résumé de ce roman dans les livres de la rentrée littéraire 1ère partie.

Françoise a apprécié ce roman qui se passe dans des lieux et à une période qu'elle a connu : les Vosges durant la seconde guerre mondiale.

 

 

 

 

La Colère du Père de Kjell Johansson

Le jeune Einar raconte son enfance dans un faubourg populaire de Stockholm dans les années 1950. Lui et sa soeur Eva souffrent de se sentir exclus, entre un père alcoolique à l'humeur changeante, une mère préoccupée surtout par ses romans, un grand-père bougon et une grand-mère qui leur apprend à lire dans les récits d'un leader socialiste... Prix August et Grand prix de littérature nordique.

Le roman se déroule en Suède et cette chronique familiale présente des personnages attachants, en particulier les deux enfants adorables et intelligents. Il est aussi question de politique, mais de façon drôlatique.

 

Les coups de coeur de Catherine

 

La Belle amour humaine de Lionel Trouillot

Dans un village d'une île des Caraïbes, une jeune Occidentale vient sur les traces de son père pour éclaircir l'énigme aux allures de règlement de comptes qui fonde son roman familial. Au fil des récits recueillis, se déploie la cartographie de la fraternité des vivants face aux appétits féroces de ceux qui tiennent pour acquis que le monde leur appartient. Prix du Salon du livre de Genève 2012.

Un livre écrit dans une très belle langue, à la fois poétique et pudique, qui nous fait sentir tout le bouquet des couleurs, odeurs et bruits d'Haïti. Les exactions et la violence du pays ne sont pas occultées, mais Lionel Trouillot ne les laisse qu'entrevoir et deviner. De même, la technique narrative fait que l'héroïne va être interpellée pendant toute la première partie du texte, sans jamais répondre directement. Elle ne s'exprimera qu'à la fin. Catherine ajoute combien elle apprécie le format des livres d'actes Sud qui tiennent bien dans les mains, la qualité du papier...

 

 

La Nonne et le brigand de Frédérique Deghelt
Alors qu'elle débute une relation passionnelle avec Pierre rencontré dans un aéroport, Lysange est invité par un inconnu à s'installer dans sa cabane au bord de l'océan. Là, elle trouve un manuscrit datant des années 1950, écrit par soeur Madeleine quand elle était en mission au Brésil où elle décrit sa position difficile entre foi et amour.

Frédérique Deghelt nous avait déjà régalé avec La Grand-mère de Jade, coup de coeur d'un précédent Club lecture. Catherine a trouvé celui-ci encore plus fort, notamment à cause du suspense entretenu dans l'histoire de cette jeune fille qui se cherche. La narration se fait en entremêlant successivement trois voix dans des chapitres qui se suivent toujours dans le même ordre : celle de la jeune fille, celle du narrateur parlant de la jeune fille et le journal d'une religieuse. On ne quitte pas ce roman d'une grande sensualité.

 

 

Le coup de coeur de Béatrice

 

L'Embellie de Audur Ava Olafsdottir

Vous trouverez le résumé de ce roman dans les livres de la rentrée littéraire 1ère partie.

Comme pour le roman précédent, Rosa Candida (Prix Page des libraires 2010 et Prix des libraires du Québec 2011), nous sommes embarqués dans un road movie par une héroïne dont rien ne semble pouvoir ébranler la décontraction naïve... ou irresponsable ? On pouvait craindre que ce roman écrit avant Rosa Candida, mais publié seulement après le succès de ce titre, soit de facture plus médiocre. Mais l'écriture est toujours aussi agréable et nous porte dans un bon moment de détente.

 

 

Le coup de coeur de Françoise B.

 

Freedom de Jonathan Franzen

Patty épouse Walter Berglund et décide de mener une vie rangée d'épouse aimante et de mère dévouée. Elle renonce à son amour de jeunesse Richard Katz, un rocker, meilleur ami de Walter. L'histoire de ce trio est liée au climat émotionnel, politique et moral des Etats-Unis de ces dernières années et s'interroge sur la façon de vivre à cette époque.

Avec une éblouissante virtuosité, un humour dévastateur, un art du personnage qui nous ramène à l'âge d'or du roman (songez à Tolstoï), Jonathan Franzen nous livre un portrait au vitriol de la société occidentale contemporaine, où l'écologie tient lieu de conscience, où la vertu s'appelle épanouissement personnel et où les seules valeurs « spirituelles » qui aient encore cours se résument par sex, drugs and rock 'n roll. Et si l'écriture n'a rien d'éblouissant car plutôt du genre journalistique, voilà un bon gros roman anthropologique sur l'Amérique du Nord du XXème siècle. Certains passages ont d'ailleurs ému Françoise aux larmes.


Partager cet article

Repost 0

commentaires