Présentation

  • : Bibliothèque de Saint Savournin
  • Bibliothèque de Saint Savournin
  • : Pour tout savoir sur ce qui se passe à la bibliothèque de Saint Savournin (13)
  • Contact

La bibliothèque est un lieu public. Pendant les heures d'ouverture, vous pouvez y venir sans être inscrit si vous n'empruntez pas de documents.  Les animations et expositions sont ouvertes à tous sans restriction. Invitez vos amis !

Rechercher Sur Le Blog

S'inscrire à la bibliothèque, c'est gratuit pour tout le monde !

27 mars 2013 3 27 /03 /mars /2013 18:33

Encore une bien agréable soirée qui a mêlé plaisirs de l'esprit, plaisirs de la conversation et du partage et plaisirs des papilles. La famille Bacco nous a en effet offert quelques spécialités italiennes (Sergio, mari de Fanfan, est vénitien) :

  • fenouillade à base de fenouil, huile d'olive et amandes
  • pesto rosso à base de tomates séchées, noisettes et huile d'olive
  • anchoïade à base d'anchois, amandes, persil et... huile d'olive !

Le tout tartiné sur du pain maison et accompagné d'un petit vin rouge du cru...

 

Les coups de coeur de Françoise

 

Nahui de Pino Cacucci

Roman de la vie de Carmen Mandragon, fille adorée du général Mandragon, rapidement en rupture avec le conformisme de sa famille. Après un long séjour en Europe, elle quitte son mari Manuel Rodriguez Lozano pour devenir Nahui Olin, au coeur du milieu artistique de Mexico, à l'époque où Emiliano Zapata et Pancho Villa donnaient au Mexique le souffle d'une révolution des moeurs et des cultures.

C'est parce qu'elle a visité le Mexique que ce roman a d'abord attiré Françoise. Et la vie de Nahui, inspirée de la vie de personnages réels dans le Mexique de l'entre deux guerres, est passionnante car il est étonnant de voir combien le Mexique à cette époque est vivant : on tue pour une bricole comme dans les pays de pionniers, mais les intellectuels sont nombreux et ouvre ce pays au monde. Un roman émouvant, même si l'écriture n'est pas inoubliable.

 

La Déesse des petites victoires de Yannick Grannec

En 1980, à l'Université de Princeton, la documentaliste Anna Roth a pour mission de récupérer les archives du mathématicien Kurt Gödel. Elle doit apprivoiser la veuve acariâtre qui ne la rejette pas mais lui impose ses règles. Sachant que sa mort est proche, elle est même prête à raconter une histoire que personne n'a voulu entendre.

Un roman qui parle aussi de la confrontation des milieux sociaux, de la diaspora autrichienne aux USA, d'Einstein, présenté comme un homme très sympathique. Le sujet qui tourne autour de scientifiques de haut vol ne doit pas impressionner le lecteur car le roman est bien écrit et très agréable à lire. L'auteur, une femme, vient d'obtenir le prix des Libraires 2013 pour ce premier roman.

 

 

Les coups de coeur de Fanfan

 

Après J.-C. de Vassilis Alexakis

L'histoire commence à Athènes, chez Nausicaa, dame de 99 ans, qui incite un étudiant qu'elle héberge à mener une enquête sur les moines du mont Athos. Celle-ci le mène mille ans en arrière, à l'époque de la construction du premier monastère. Il découvrira que le christianisme ne s'est imposé qu'au prix de destructions et massacres qui ont duré des siècles. Grand prix de l'Académie française 2007.

Dans ce roman très contemporain, Fanfan a été frappée par le pouvoir que l'Eglise orthodoxe a eu et a encore en Grèce. L'auteur, écrivain franco-grec, fait beaucoup de références à l'histoire ancienne de la Grèce et son roman donne envie de partir en voyage dans cette partie du bassin méditérranéen.

 

 

Borgen, une femme au pouvoir de Adam Prince

Cette série télévisée danoise (diffusion de la dernière saison - saison 3 - à l'automne 2013 sur Arte) expose les rouages de la démocratie danoise en mettant en scène l'exercice du pouvoir par une centriste intègre sur fond d'intrigues politiciennes. Bien qu'il s'agisse d'une fiction, le personnage éponyme de la série fait penser à l'actuelle cheffe du gouvernement danois, Helle Thorning-Schmidt, notamment parce que cette dernière est également mère de deux enfants et que la ligne politique de son parti peut, dans une certain mesure, être assimilée à celle des centristes de la série.

Cette excellente série est une bonne entrée en matière pour comprendre, notamment, des romans comme le "Blues du braqueur de banque", chroniqué précédemment et qui continue à faire des heureux. La bibliothèque vous propose les DVD de la saison 1.

 

Les coups de coeur de Linden

 

En cuisine avec Alain Passard de Christophe Blain

La découverte en bande dessinée d'Alain Passard, le chef trois étoiles qui a su redonner aux légumes leurs lettres de noblesse.

La tendance est à la cuisine en BD... Et tant mieux, même si le format est peut-être moins adéquat que le bon vieux livre de cuisine de Ginette M. ! Linden a eu l'eau à la bouche et a pris des notes car il y a plein d'idées toutes simples à prendre dans cette visite chez Passard. Christophe Blain n'a pas hésité à mettre en avant de façon humouristique le côté poseur du chef étoilé, mais montre également la passion d'un homme pour son métier.

 

 

 

 

A compléter par "Le solfège du légumes", un DVD documentaire d'Alain Passard sur sa cuisine disponible à la bibliothèque.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les coups de coeur de Catherine

 

Chimères de Nuala O'Faolain

Retrace l'itinéraire de Kathleen de Burca, une Irlandaise rédactrice de brochures touristiques vivant à Londres, alors qu'elle est à une période critique de sa vie, à l'heure de tous les bilans. Elle évoque les questions lancinantes de l'exil, de la solitude, de la sexualité et des chimères de l'amour.

Un roman passionnant sur le retour au pays (l'Irlande) qui s'avère très difficile, notamment du fait de la condition des femmes et de l'omniprésence de la religion. Mais Nuala O'Faolain nous fait aussi partager l'amour de son pays et de ses paysages. Un roman passionnant.

Linden a adoré.

 

 

 

La collection Cosmopolite chez Stock

Créée à la fin du XIXe siècle, la collection de littérature étrangère de Stock s’est considérablement développée tout au long du XXe siècle. La Cosmopolite, reconnaissable à sa célèbre couverture rose, accueille depuis un siècle les plus grands noms de la littérature mondiale (dont une vingtaine de Prix Nobel) : Isaac Bashevis Singer, Arthur Schnitzler, Joyce Carol Oates, Arthur Miller, Yasushi Inoué, Virginia Woolf, Jorge Amado, Sigrid Undset et tant d’autres. Elle avait la grande qualité de réunir en littérature la force d’un propos sur le monde et la beauté des formes, narrative et stylistique. Fidèle à cette ligne éditoriale, la collection cherche aujourd’hui encore à faire découvrir au public français les plus grands textes des auteurs « cultes » et des futurs « grands », de la Scandinavie aux pays d’Asie, de l’Amérique à l’Afrique. Cette collection est aujourd'hui dirigée par Marie-Pierre Gracedieu.

 

Comment voyager avec un saumon : nouveaux pastiches et postiches de Umberto Eco

Avec ces chroniques parues dans la presse italienne depuis 1986, Umberto Eco se moque de l'époque moderne et de sa folie ordinaire. Les médias, la médecine, les ordinateurs, la culture, les voyages, le sexe, le football... font l'objet de brefs tableaux où l'absurde surgit de situations à peine exagérées.

Cet essai a semblé tout à fait inattendu à Catherine par rapport à l'image qu'elle se faisait d'Umberto Eco, écrivain et professeur très sérieux : à bas les petites cases ! Et si vous aimez ce genre littéraire, cet essai a été précédé de "Pastiches et postiches", toujours disponible chez LGF dans la collection Biblio essais.

 

Noeuds et dénouements de Annie Proulx

Quoyle, qui a démarré dans la vie comme un perdant, écrit des articles pour un journal minable. Il épouse Petal, mais elle se tue avec son amant dans un accident de voiture. Que faire quand on a 35 ans, qu'on est veuf, qu'on a deux enfants et qu'on fait une grosse déprime ?

Véronique ayant signalé ce titre comme un de ses plus gros coup de coeur, Catherine a voulu se faire son idée et a trouvé qu'il s'agissait d'un beau roman qu'on ne quitte pas. Elle s'est aussi rendue compte qu'elle avait vu le film tiré du roman en 2001 : Terre Neuve avec notamment dans les rôles principaux Kevin Spacey, Julian Moore et Judi Dench. Et là, c'est Véronique qui s'est laissée tentée...

 

 

Les oranges ne sont pas les seuls fruits de Jeanette Winterson

Roman autobiographique dans lequel l'auteure évoque son enfance au sein d'une famille très pieuse et ses premières relations homosexuelles.

L'écriture montre un humour très enlevé dans la première partie, mais l'atmosphère s'alourdit ensuite lorsque apparait l'homosexualité de l'auteur qui sera très mal vécue par sa famille.

 

 

 

 

 

 

 

Un homme accidentel de Philippe Besson

Dans un des quartiers les plus riches de Los Angeles, un jeune prostitué est assassiné. Un crime qui conduit à la rencontre de deux hommes qui n'auraient jamais dû se rencontrer. L'un est inspecteur de police, l'autre est la nouvelle coqueluche d'Hollywood dont le monde entier s'arrache les photos. Une affaire criminelle dans laquelle se greffe un récit d'amour...

L'élément fascinant dans ce roman est la façon dont l'auteur montre comment son héros va voir sa vie basculer sans rien pouvoir changer à cette trajectoire.

 

 

 

 

 

Home de Toni Morrison

Aux Etats-Unis, dans les années 1950, le parcours de Frank Money, un vétéran noir de la guerre de Corée de 24 ans qui veut retrouver Cee, sa soeur malade...

Toni Morison ne donne que des faits. C'est au lecteur de reconstruire lui-même l'histoire car l'auteur ne fait aucun commentaire sur les situations. Un petit effort pour la lecture qui vaut la peine !

 

 

 

 

 

 

Les coups de coeur de Véronique


Musique absolue : une répétition avec Carlos Kleiber de Bruno Le Maire

Ce roman met en scène la vie du chef d'orchestre C. Kleiber. Premier roman.

Il faut lire ce livre au-delà d'éventuels préjugés sur les engagements politiques de Bruno Le Maire. On découvre un vrai écrivain qui nous invite à partager la passion d'un chef d'orchestre, même si on est soi-même incapable de distinguer Schubert de Mozart. Et c'est là toute la magie de ce court roman très prenant que l'on soit mélomane ou non.

 

 

 

 

 

Les joies éphémères de Percy Darling de Julia Glass

Percy, 70 ans, vit près de Boston. Sa retraite est une paisible routine jusqu'à ce qu'une école maternelle s'installe dans sa grange. Elèves, parents et professeurs remettent en question sa vie solitaire. Alors qu'auparavant il ne recevait la visite que de son petit-fils Robert, il rencontre Ira, l'instituteur homosexuel, Celestino le jardinier guatémaltèque, et découvre même les joies de l'amour.

Un roman plein de douceur et d'optimisme, même si tout n'est pas complètement rose dans la vie et l'entourage de Percy. Parce que les projets ne s'arrêtent que quand on décide qu'ils doivent s'arrêter... Un roman qui fait du bien. Et puis s'appeler Darling, c'est déjà tout un symbole !

Partager cet article

Repost 0

commentaires